Jean François Parot – L’Énigme Des Blancs-Manteaux

Quatrième de Couverture: 

1761. Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour se mettre au service de M. de Sartine, chef des affaires secrètes de Louis XV. Nicolas prend vite du galon. Le voilà plongé dans une ténébreuse affaire.
Meurtres, vols, corruption : secondé par l’inspecteur Bourdeau, il dénouera peu à peu les fils de cette enquête, qui touche de près le roi et la Pompadour…

Avis

Depuis mon expérience avec les livres historiques, j’avais envie de lire un autre auteur, un autre roman policier, dans une autre époque. Ici Jean-François Parot nous entraîne dans le Paris du XVIIIème Siècle, au règne de Louis XV. Ici Jean-François Parot pose les bases de ses romans, nous fait découvrir son personnage, son univers. Nicolas LeFloch, Breton de naissance, élevé par un chanoine, arrive à Paris. Recommandé auprès de M de Sartine, Lieutenant Général de Police,  par son parrain le Marquis de Ranreuil, il sera sous la coupe de M Lardin, commissaire, qui sera chargé de lui apprendre le metier.

Mais voilà, M Lardin, le commissaire de police est porté disparu, M de Sartine, pour mener l’enquête, se tourne vers Nicolas. Nicolas qui durant les 15 derniers mois était au côté de M Lardin, et a appris le métier. L’affaire est délicate, il s’agit non seulement de retrouver l’assassin de M Lardin, mais aussi de retrouver des documents royaux. Aidé de Bordeau, un commissaire de police, Nicolas va tout mettre en oeuvre pour faire justice. Mais les cadavres vont s’amonceler et l’enquête va se révéler périlleuse. 

Nous sommes ici avec le 1er Tome des aventures de Nicolas LeFloch, ce jeune policier, qui va du jour au lendemain se retrouver au coeur d’une enquête difficile. L’auteur fait évoluer son personnage dans un Paris du XVIIIème, une ville sale, où le crime est monnaie courante. Des maisons closes à la banlieue, en passant par le Châtelet et la Bastille, on suit la progression de Nicolas. Son univers se met en place au fil des pages, au fil de ses rencontres. L’auteur dans ce tome pose les bases, nous fait découvrir l’environnement de Nicolas. Nicolas, sans famille, élevé par le Chanoine LeFloch à Guérande, va se retrouver malgré lui dans une société qui n’est pas la sienne. Mais à force de persévérance il va trouver sa place.

J’ai adoré ce livre, ce fut un énorme coup de coeur. Une très belle découverte, j’ai passé un agréable moment avec Nicolas, Bourdeau et M de Sartine. Ce livre m’a tenu en haleine, je n’ai pu le quitter avant la dernière page. L’auteur sait parfaitement où il va, il n’y a pas de rebondissement de dernière minute, et il n’essaie pas de noyer l’intrigue dans des descriptions sans fin. Il n’y a pas de longueur, pas de temps mort. L’action est continue. Une belle fin aussi, bien que l’épilogue soit un peu tiré par les cheveux. Je suis sure de lire d’autre romans de cet auteur. Je conseille vivement cette lecture aux personnes aimant les intrigues policières et l’histoire. 

♥♥♥♥♥

Publicités

Une réflexion sur “Jean François Parot – L’Énigme Des Blancs-Manteaux

  1. J’ai beaucoup aimé aussi et je pense commencer bientôt le second tome, L’Homme au Ventre de Plomb. L’histoire est bien ficelée, passionnante et le XVIIIème siècle est tellement bien retranscrit par Parot que c’est du pur bonheur ! Une saga vraiment prometteuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s