Alexandre Astier – Que ma joie demeure

Je suis une fan d’Alexandre Astier, avec Kaamelott bien sur, mais aussi avec son film « David et Mme Hansen », sorti le 29 Aout 2012. Le 15 Avril 2012, au Théâtre du Rond Point, à Paris, Alexandre Astier donnait la première de son spectacle « Que ma joie demeure ». Ne pouvant assister au spectacle, et n’ayant pas eu les places pour les 4 représentations Lyonnaise, j’étais frustrée au plus haut point. Mais voilà que hier alors que j’arpentais les rayons de la FNAC, voilà que s’offre à moi le DVD Collector du spectacle !

DVD Collector FNAC

Inutile de vous préciser que je me suis littéralement jetée dessus. En plus une édition Collector à prix vert FNAC ça ne se refuse pas ! Et c’est sans attendre le soir même que je me suis penchée sur la question. l’édition collector, en plus du DVD du spectacle, contient un livret s’intitulant « De Jean Sébastien Bach à Que ma joie demeure » et un Cd’s de musique. L’édition est très belle, comme tous les DVD « made Alexandre Astier ». Il y a aussi les bonus dans le DVD du spectacle que je vous laisse le soin de découvrir.

Venons en au spectacle. Il dure 2 heures. Il est seul en scène. Arrivée théâtrale, costume d’époque, rien n’est laissé au hasard. Sur scène le clavecin qui va servir tout au long de la représentation. En effet Jean Sébastien Bach donne une leçon de musique, lors des journées portes ouvertes, de l’académie St Thomas à Liepzig. Alors d’accord, le Jean Sébastien, il est pas plus emballé que ça ! Il a bien essayé de se débiner, mais pas moyen. Alors il attaque, et très fort avec son premier cours de musique.

Tout au long du spectacle va se succéder cours de musique (montée diatonique, décente chromatique , marche harmonique, sans oublier le contre point), mais aussi des « flash back », sur la vie personnelle de ce grand compositeur. On apprend qu’il est expert d’orgues, qu’il a perdu 8 enfants, qu’il a une peur panique d’entendre ses enfants pleurer, et qu’il est malade, mais de quoi…. Durant les deux heures de spectacle, Alexandre Astier nous fait vivre sa passion de Jean Sébastien Bach, nous montre ses talents de musicien (1er Prix de solfège du conservatoire de Paris !), nous raconte l’histoire de ce compositeur. 

Par ailleurs il est vrai que le ton Astier reste le même, les mêmes intonations que Kaamelott, même façon de parler, même expression. J’ai regretté même si c’est un spectacle tragi-comique, qu’Alexandre Astier n’est pas opté pour un ton plus neutre. D’accord tous les gens et j’en fait partie, qui sont allés ou qui ont vus le spectacle, sont des amateurs de Kaamelott. Alexandre Astier montre encore une fois, dans ce spectacle, l’étendu des ses talents, de comédien, de metteur en scène, de réalisateur et de musicien. C’est un artiste complet, qui donne envie d’apprendre, car très pédagogue et très instruit lui même. Il donne du bonheur et de la bonne humeur aux gens. Que pouvons nous espérer ? Qu’il continu dans cette voie, qu’il ne s’arrête pas en si bon chemin. Dans tous les cas merci Mr Astier pour ces deux heures de pur régal ! 

Publicités

5 réflexions sur “Alexandre Astier – Que ma joie demeure

  1. Je suis fan de kaamelott également j’ai tout les dvd.
    Je n’ai pas vue son spectacle non plus, je garde dans un coin de ma tête l’idée du dvd , si je le croise a la fnac je le prendrai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s