Robin Hobb – L’assassin royal T01

 

Résumé :

Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que FITZ reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L’ enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame…

 

Avis :

Comme dans tout roman de Fantasy l’auteur a imaginé son univers. Les six Duchés en est donc son fruit. Le plus de gros de l’histoire se passe au château de Castelcerf, forteresse de la Capitale des six Duchés, Bourg de Castelcerf. L’auteur nous emmène par moment sur les côtes près de Forge une ville réputé pour son acier dont sont faite les lames du royaume. Mais Forge est aussi une ville assiégée par les pirates rouges, qui pillent la ville. Plus loin dans le roman nous découvrons les régions Montagneuse, mais risque de Spoiler si j’en parle ici.

Fitz est le bâtard du roi Chevalerie qui a renoncé au trône au profit de son frère Vérité. Fitz est amené au château à l’age de six ans. Il sera pris en main par l’ancien homme lige de Chevalerie, Burrich, devenu depuis lors maître palefrenier. Ensuite vient la cour  composée du roi servant Subtil et de son fil Royal, ainsi que des nobles qui habitent la cour en permanence. Fitz aura pour maître Umbre personnage énigmatique caché dans le château. Puis Galen son maître d’Art. 

Ne sachant que faire de ce bâtard, le roi Subtil va en faire son homme lige, celui qui va éliminer les adversaires du royaume. Non pas les éliminer par la force, mais de manière plus subtile, par l’empoisonnement. Fitz va alors se retrouver au milieu des complots politique et va devoir faire un long apprentissage. Pour lui une nouvelle qui s’annonce mais qui n’est pas forcement meilleure que celle qui l’a connu avant.  Mal aimé il va avoir du mal à trouver sa place, il est et reste ce bâtard dont personne ne veut à la cour du Roi. Son demi-frère Royal va quand à lui tout faire afin de le détruire. Firz va devoir survivre et distinguer les personnes sur lesquelles il va pouvoir compter.

Il y a fort longtemps que j’entends parler de Robin Hobb comme étant une référence dans le milieu de la Fantasy. Après avoir visionner une vidéo sur YT je me suis lancée à mon tour dans cette saga. J’ai immédiatement accroché à l’univers de l’auteur, aux personnages, à l’ambiance qui se dégage de ce livre. Mais malheureusement, et c’est ce que je redoute le plus dans un livre, il n’y a que des descriptions. Peu de dialogues, des pages de description. Mais je n’ai pas baissé les bras pour autant et je dois avouer qu’au fil de ma lecture, cela est passé au second plan. Par contre il m’a fallu un temps infini pour arriver à bout de ce premier tome. J’ai, et c’est sans honte que j’avoue, avoir mis plus d’un mois à le lire. Bien qu’étant dans l’histoire, je n’avançais pas. Peut être parce que c’est mon « premier » roman de Fantasy pure et que je ne suis pas habituée à ce style là. 

Il faut tout de même reconnaître que l’auteur a une écriture prenante, elle est fluide et agréable. Son univers est très détaillé, chaque personnage est étudié avec attention. Elle retranscrit  parfaitement les sentiments de haine, de plaisir ou de peur de chacun de ses protagonistes. J’ai adoré Bourg de Castelcerf, ses petites rues, ainsi que le château, ses passages secrets. Son univers médiéval est très agréable, on aimerai presque y vivre. Ce fut une agréable découverte, avec un univers Fantasy abordable pour une novice comme moi. Malgré les longueurs je lirai le tome 2 avec plaisir dans quelques temps, histoire de digérer le premier tome. Cette découverte m’aura permis d’apprécier la Fantasy et d’avoir envie d’aborder d’autres auteurs de se style littéraire tels que Tolkien.

Ma Note :

15/20

 

Bannière Livraddict

Publicités

2 réflexions sur “Robin Hobb – L’assassin royal T01

  1. Ça me fait plaisir devoir que ce premier tome t’as plu surtout si tu débutés en fantasy adulte. Le tome 2 est un peu plus lent mais après tout se lit très rapidement les personnes sont super bien travailles et on ne peut rester insensible le aux aventures de Fitz 🙂

    • Coucou Hélène,
      Oui j’ai adoré ce premier tome et je ne vais par tarder à attaquer le tome 2, car il y a tellement de personnages que je ne voudrais pas perdre le fil. A très vite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s