Marissa Meyer – Cinder – Les chroniques lunaires T01

 

Résumé :

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

 

Avis :

Je dois avouer ne jamais avoir vu un seul Walt Disney, je connais Cendrillon de réputation, mais je n’ai jamais vu ni lu ce conte. Quand à trois ans mes ami(e)s regardaient Cendrillon, moi j’avais les yeux rivés sur Starsky & Hutch ! Que voulez-vous on ne se refait pas. Mais la version dystopie de ce conte me tentait déjà depuis pas mal de temps. Dystopie mélangée avec de la SF ce qui n’est pas pour me déplaire loin de là. Alors je me suis lancée et le bilan est quelque peu mitigé je dois bien l’avouer.

Conte légendaire à la sauce futuriste, voilà le livre. De la dystopie certes mais aussi beaucoup de SF. Des personnages que l’on retrouvent dans le conte de Walt Disney, Cinder est une causette des temps modernes. Cyborg elle n’a pas droit à mener la vie qu’elle veut, asservie par sa belle-mère tyrannique, elle essaie de se sortir de sa condition. Elle travaille afin de « subvenir » aux besoins de la maison, elle est n’est pas heureuse. Un jour elle rencontre le Prince Kai, futur empereur de New Beijing. Là elle va se prendre à rêver.

Un livre qui n’a rien de surprenant, malgré les critiques et les éloges faites par la blogosphère. Je ne m’attendais pas à du grand art, je n’ai donc pas été déçue. Ça reste une agréable découverte, même si la trame est très « young adult » ! Je m’explique. Le livre cible quand même un public de 13/14 ans et on le ressent à chaque page. Les personnages restent quand même sans relief et je ne me suis pas attachée à l’héroïne. Aucun des personnages du livre n’a retenu mon attention. Dommage j’aime m’attacher à un personnage dans un roman, le voir grandir au fil des pages.

Le côté SF est quand même bien exploité, il se mélange parfaitement avec la dystopie. L’auteur a su tiré partie du meilleur des deux univers. Elle a su intégrer une épidémie (la létumose) qui donne un petit plus « angoissant » à la trame du roman. Il faut souligner le style de l’auteur. Une fluidité non négligeable, des chapitres courts. Une écriture agréable. Autant de points positifs. Seule la fin est pour ma part un peu « alambiquée » ça ressembla à du sans queue ni tête. Bien que l’auteur laisse une porte ouverte vers d’autres tomes (Scarlett) j’ai été déçue par la fin.

Une lecture vite avalée, bien digérée, qui reste jeune et rafraîchissante. J’avais envie de découvrir un univers différent des dystopies habituelles. Le mélange avec la SF m’a attiré. Une suite est déjà parue, elle est dans ma PAL.A voir si le tome suivant sera à la hauteur des critiques actuelles sur Internet.

Note :

7/10

 

 

 

Bannière Livraddict

Publicités

2 réflexions sur “Marissa Meyer – Cinder – Les chroniques lunaires T01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s