Robert Galbraith – L’appel du coucou

Synopsis :

Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Briscow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.
Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d’enquêter sur la mort de Lula.
De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manoeuvres inspirées par la vengeance.

Avis :

Robert Galbraith tout le monde le sait maintenant, il s’agit de J.K.Rowling. J.K.Rowling que j’avais adoré dans « Une place à prendre » l’année dernière. Lorsque j’ai appris la sortie de celui ci, je me suis précipitée dans ma librairie. Mais l’appel de la lecture n’a pas suffit et je dois être honnête avec le retour, je ne suis pas emballée plus que ça. Une attente insoutenable, et au final une déception énorme.

Strike est un détective, ancien de l’armée il a quitté cette dernière après une grave blessure. Les affaires ne vont pas fort, son cabinet ne marche pas du tonnerre. Alors quand John Bristow pousse la porte et lui demande d’enquêter sur la mort de sa sœur, Strike n’hésite pas. Surtout que John est persuadé que sa sœur ne s’est pas suicidée, mais qu’elle a été assassinée. Là commence l’histoire. Stike avec son assistante Robin, vont découvrir le côté sombre de la mode, des boites de nuit et du luxe. On déambule, parfois sans but et très souvent on se perd. Strike se perd et nous aussi.

L’auteur nous promène dans Londres, ce qui n’est pas pour me déplaire, mais elle nous promène aussi dans l’histoire. On va d’une personne à une autre, mais ,les personnages sont creux, sans relief. Ils n’ont pas de personnalité, Strike est quand à lui un ours mal léché. Robin son assistante sors un peu du lot, mais sans plus. Il y a des pages entières de descriptions, qui auraient pu être enlevés, mais on n’ose pas les lire en diagonale de peur de louper quelque chose d’important dans tout ça ! Parce que c’est bien beau tout ça mais faudrait voir de ne pas louper un truc ! 

La fin quand à elle est pitoyable, même pas une porte ouverte à un deuxième tome. Je suis très déçue car « Une place à prendre » avait été un coup de cœur, mais là la magie n’a pas opérée. Il n’y a pas eu de tapage médiatique comme pour le précédent, ni comme pour les Harry Potter. L’année prochaine doit paraître le tome 2 des aventures du détective Strike, se sera sans moi il va sans dire. Mais je suis rassurée car au vu des critiques du Net je ne suis pas la seule dans ce cas. Attention Rowling reprend toi ! 

Note :

5/10

Lien vers la fiche Livraddict

Logo Livraddict

Publicités

Une réflexion sur “Robert Galbraith – L’appel du coucou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s