Dan Brown – Anges & Démons

  Résumé :

Robert Langdon, le célèbre spécialiste de symbologie religieuse, est convoqué au CERN, en Suisse, pour déchiffrer un symbole gravé au fer rouge retrouvé sur le corps d’un éminent homme de science. Il s’agirait d’un crime commis par les Illuminati, une société secrète qui vient de resurgir après une éclipse de quatre siècles et a juré d’anéantir l’Église catholique. Langdon ne dispose que de quelques heures pour sauver le Vatican qu’une terrifiante bombe à retardement menace !

Avis :

Le Da Vinci Code avait à l’époque fait un bruit retentissent. je n’ai pas lu le Da Vinci, mais je voulais commencer par ce qui est le premier roman de Dan Brown, Anges & Démons. Je suis partie pleine d’espoirs, je suis revenue…..déconcertée. L’histoire se déroule à Rome, au Vatican, où les Illuminati refont surface. Société secrète, éteinte depuis 400 ans après le mort de Galilée, voilà qu’elle réapparaît et tue des cardinaux. Robert Langdon le symbologue de Harvard va devoir débrouiller toute cette histoire.  Mais il y a aussi une bombe faite d’antimatière, cachée dans le Vatican et prête à exploser. Là c’est Vittoria Vetra, physicienne de renom à Genève qui va s’y coller, avec l’aide de Langdon bien entendu.

Le livre traite de la physique avec la bombe faite d’antimatière, mais aussi de conflit science / religion. Avec la société secrète des Illumaniti, c’est toutes les théories scientifiques du bing bang qui refont surface. Cette guerre entre scientifiques et religieux, avec le Vatican niant en bloc toutes les avancées technologiques. Galilée revient avec ses théories, lui qui aurait créer cette société secrète est remis au gout du jour. On jongle avec le surnaturel, le fanatisme. On découvre une Eglise encore plus bornée que ce que l’on croyait.

Les personnages quand à eux, des super héros bien entendu (je ne les trouve pas crédibles du tout), sont vides, pas de relief, aucune personnalité. Que ce soit Langdon ou Vetra, l’auteur ne leur donne pas d’émotivité, pas de sentiments, rien. On s’attache par contre à Olivetti et Chartrand de la garde Suisse.  Les lieux quand à eux sont très fouillés, l’auteur a soit une très bonne connaissance de Rome, soit il a fait de gros travaux de recherche. On se plaît quand même à visiter certains grands bâtiments de Rome, certaines Eglises, et l’on plonge dans un Vatican inconnu. On découvre la nécropole où est enterré Saint Pierre, les caveaux des Papes, et IL PASSETTO, passage secret entre le temple de l’illumination et le Vatican.

La fin quand à elle est bâclée, invraisemblable. On se croirai dans les Borgias,  avec des secrets tellement gros qu’ils n’ont aucuns sens. Je pense que l’auteur, pressé par son éditeur à fini le bouquin sur les chapeau de roue. Langdon qui saute à 4000 mètres d’altitude avec une bâche pour parachute et qui attérit dans le Tibre comme un plongeur Olympique, j’en ris encore ! J’ai mis un temps fou à lire ce livre, car je ne suis jamais vraiment rentré dans l’histoire. Le début d’abord a été laborieux, puis l’auteur n’a pas réussi à m’accrocher. Dommage, le livre était prometteur. Le Da Vinci code sera lu dans 1 ou 2 an, quand je n’aurai vraiment rien d’autre à lire.

Fiche Livraddict

Logo Livraddict

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s