Paul Auster – Brooklyn Follies

Résumé :

Nathan Glass a soixante ans. Un divorce, un cancer en rémission, trente ans de carrière dans une compagnie d’assurances à Manhattan et une certaine solitude qui ne l’empêche pas d’aborder le dernier versant de son existence avec sérénité.
Chaque jour, Brooklyn et ses habitants le séduisent davantage, il prend ses habitudes, tombe sous le charme d’une serveuse et décide de faire un livre dans lequel seraient consignés ses souvenirs, ses lapsus, ses faiblesses de langage, ses grandes et petites histoires mais aussi celles des gens qu’il a croisés, rencontrés ou aimés.
Un matin de printemps, le 23 mai de l’an 2000, ce livre intitulé « le livre de la folie humaine » prend une autre dimension. Ce jour-là, dans une librairie, Nathan Glass retrouve son neveu Tom Wood. Perdu de vue depuis longtemps, ce garçon de trente ans reprend très vite la place qui fut la sienne dans le coeur de son oncle. Et c’est ensemble qu’ils vont poursuivre leur histoire, partager leurs émotions, leurs faiblesses, leurs utopies mais aussi et surtout, le rêve d’une vie meilleure à l’hôtel Existence…
Un livre sur le désir d’aimer. Un roman chaleureux, à travers lequel tous les grands thèmes austériens se répondent, où les personnages reprennent leur vie en main, choisissent leur destin, vivent le meilleur des choses-mais pour combien de temps encore, en Amérique ?…

Avis :

Nathan Glass la soixantaine retrouve son neveu Tom. Ensemble ils vont partager des moments de vie. Des moments forts, émouvants, tristes, drôles. Le panel des émotions est représenté. Même si au démarrage le livre traîne en longueur, passé les soixante premières pages ce n’est que du bonheur. Nathan et Tom vont allés de déception en découverte, de joie en peine, mais aussi ils vont découvrir l’amour. Ces personnages sont communs, on les croise tous les jours dans la rue. Mais l’auteur les fait ressortir, il leur donne une dimension. Ils deviennent non plus des gens « lambda » mais Nathan et Tom. Puis les autres personnages sont tout aussi émouvants. A leur manière, avec leur façon d’être et d’exister. 

Il y a aussi la découverte de Brooklyn, avec des endroits que l’on ne soupçonne même pas, des lieux magiques comme « Le grenier de Brigthman » ! Lieux regorgeant de livres anciens, véritable caverne d’Ali Baba pour les amoureux de la lecture. Les paysages du Vermont durant leur escapade. Les personnages sont attachants, Nathan le vieil oncle, seul après un divorce, Tom le neveu promis à un brillant avenir d’enseignant, mais qui voit sa thèse tomber à l’eau ! Une famille qui se reconstitue peu à peu, avec amour et tendresse. L’auteur est majestueux dans son écriture. On se glisse dans le roman comme dans ses pantoufles le soir au coin du feu ! Une tranche de vie, on en ressort différent. Une belle découverte ! Du reste d’autres de ses romans sont venus rejoindre ma PAL. 

Note : 19/20

Logo Livraddict

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s