Aki Shimazaki – Tsukushi

Résumé

Lors de la fête qui Souligne le treizième anniversaire de sa fille Mitsuba, Yûko découvre une boîte d’allumettes décorée d’une image de tsukushi. Cette figure symbolique, qu’elle trouve « artistique et érotique », sera le déclencheur d’une série de révélations qui pourraient compromettre l’existence de Yûko et la sérénité de son sentiment familial. Est-il possible que. derrière le rideau de son mariage, « l’apparence d’être un couple importe plus que l’amour » ? Trahisons, doubles vies enfouies dans un silence impénétrable risquent bientôt de bouleverser sa vision du bonheur et le cours de sa vie.

Avis :

Ce mois ci j’ai chroniqué « Mitsuba » du même auteur. Tsukushi est la suite quelques années après vu par les yeux de la jeune fille. Un roman qui est tout en délicatesse, avec une écriture d’un plaisir absolu. Il se lit d’une traite, c’est trop court, on en voudrait encore et encore. Nous sommes toujours dans ce Japon conventionnel, feutré et interdit. Les coutumes sont omniprésentes   Et le silence est d’or ! Ce qui se passe chez soi, reste chez soi. Un art de vivre, des traditions séculaires, un acte d’amour qui tourne à la désillusion. Mais un moment de lecture agréable. Ce roman se lit mais ne se raconte pas ! 

Note :  19/20 

Publicités

3 réflexions sur “Aki Shimazaki – Tsukushi

      • Merci pour votre commentaire qui me fait très plaisir et pour votre conseil qui va me permettre d’avancer,
        Bonne soirée,
        Alexandre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s