Arnaldur Indridason – La rivière noire

  • Broché: 357 pages
  • Editeur : Points (18 mai 2012)
  • Collection : Points Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757828290
  • ISBN-13: 978-2757828298
  • Prix – 6,93€

Quatrième de couverture

Dans un appartement à proximité du centre de la ville, un jeune homme gît, mort, dans un bain de
sang sans qu’il y ait le moindre signe d’effraction ou de lutte. Aucune arme du crime, rien que cette
entaille en travers de la gorge de la victime, entaille que le médecin légiste qualifie de douce,
presque féminine. Dans la poche de Runolfur, des cachets de Rohypnol, médicament également
connu sous le nom de drogue du viol… Il semblerait que Runolfur ait violé une femme et que celle-ci se soit ensuite vengée de son agresseur. Un châle pourpre trouvé sous le lit dégage un parfum
puissant et inhabituel d’épices, qui va mettre Elinborg, l’inspectrice, amateur de bonne cuisine, sur
la piste d’une jeune femme. Mais celle-ci ne se souvient de rien, et bien qu’elle  soit persuadée
d’avoir commis ce meurtre rien ne permet vraiment de le prouver. La fiole de narcotiques trouvée
parmi d’autres indices oriente les inspecteurs vers des violences secrètes et des sévices psychologiques. En l’absence du commissaire Erlendur, parti en vacances, toute l’équipe va s’employer à comprendre le fonctionnement de la violence sexuelle, de la souffrance devant des injustices qui ne seront jamais entièrement réparées, et découvrir la rivière noire qui coule au fond de chacun.

Reykjaik – Iceland

Avis

Voici mon premier Indridason. Comme je ne fais rien comme tout le monde, je n’ai pas commencé par les aventures de l’inspecteur Erlendur. Mais par celle de l’enquêtrice Elinborg. Il faut dire que depuis la saga « Millenium », les polars Scandinaves ont la côte. Donc me voici lancée dans le polar Islandais. Sur les recommandations d’une amie, mais ne sachant pas par lequel commencer, j’ai opté pour celui là. Petite parenthèse, les couvertures des éditions Points sont magnifiques.

Nous sommes à Reykjavik, Erlendur est en vacance, voici donc Elinborg au commande de cette enquête. Un jeune homme est retrouvé mort dans son appartement, étranglé, la gorge bourrée de Rohypnol.  Un jeune homme apparemment sans histoire, bien sous tout rapport, mais qui va vite se révéler être une autre personne. Dès le départ l’auteur présente les protagonistes. Runolfur la victime, Elinborg l’inspectrice, Sigurdur Oli un autre inspecteur, qui aidera Elinborg dans cette enquête. Puis l’auteur pose les bases de son histoire, avec le Rohynol, le viol, le meurtre.

Commence alors l’enquête. Elle s’annonce difficile, peu d’indices, peu de témoins, un meurtre silencieux, la nuit, dans un quartier résidentiel de Reykjavik. Seule preuve une écharpe appartenant à une femme, qui sent les épices de l’Inde et qui va permettre à Elinborg de démarrer ses investigations. A partir de là tout se met en place, l’histoire commence et on ne peut pas s’arrêter. On est pris dans un tourbillon, on tourne les pages sans s’en apercevoir, ce livre est un « Page Turner » incroyable.

Fjord – Iceland

Petit à petit Elinborg avance, recueille des preuves. Chaque protagoniste est présenté, détaillé. On apprend à les connaître, a connaître leur vie. Ils sont pour l’auteur importants, car chacun à son histoire, son passé, son vécu. Il y en a des secondaires, mais même eux arrivent à trouver une place. L’Islande est aussi très bien détaillée, même si les noms son parfois compliqués à retenir, j’ai eu du mal au début. La plume de l’auteur est fluide, agréable à lire. Il n’y a pas de temps mort. Pas de coupure. Les chapitres sont courts, une dizaine de pages, ce qui est appréciable. L’auteur arrive très bien à nous faire partager les sentiments, les ressentis. 

J’ai été conquise par cet auteur, par son style, son écriture, par cette histoire. Du reste je vais acheter le tome 1 des aventure de Erlendur « La cité des jarres ». J’ai envie de connaître cet auteur, de découvrir d’autres de ses romans. Une excellente découverte, une très bonne lecture. La note n’en sera que meilleure. Il me tarde de lire les romans qui sont déjà sortis, et bien entendu, ceux à venir.

Note

18/20

Lien vers la fiche Livraddict

Logo Livraddict

Publicités

5 réflexions sur “Arnaldur Indridason – La rivière noire

  1. Eh bien, je ne savais pas qu’Indridason centrait également ses enquêtes sur Elinborg, je trouve ça génial comme idée, cette pluralité des voix.

    Je suis également en train de le découvrir en fait (pour ma part j’ai démarré totalement par hasard avec L’homme du lac) et on y retrouve Erlendur, Elinborg et Sigurdur Oli ! Je pensais naïvement que c’était toujours le même schéma (Erlendur qui mène et les autres qui demeurent secondaires) du coup ça me donne encore plus envie de découvrir les enquêtes de cet auteur !

    Merci pour cette info donc et jolie critique au passage, enfin je la trouve très complète c’est agréable à lire !

  2. J’adore cet auteur et je dois avouer que j’ai hâte de lire le dernier livre avec la suite des aventures d’Erlendur, faut dire qu’il nous a quand même bien laissé sur notre faim quand au sort d’Erlendur dans ces derniers romans… Enfin, je n’en dirais pas plus pour ne pas gâcher les histoires… 😉

    • J’ai lu la quatrième de couverture du dernier Idridason. Mais dans « La rivière noire », il fait allusion à la dernière enquête d’Erlendur…! Alors mois aussi je me languis de rattraper les tomes que j’ai en retard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s