Anne Perry – Un étranger dans le miroir

monk1

  • Poche: 414 pages
  • Editeur : 10 X 18 (1 mai 2001)
  • Collection : Grands détectives
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264033045
  • ISBN-13: 978-2264033048
  • Prix : 7,69€ 

Quatrième de couverture

 » William Monk, inspecteur de police chevronné, se réveille à l’hôpital. Violemment agressé il y a quelques semaines, il a perdu la mémoire. Ce qu’il s’empresse bien de taire à ses supérieurs, qui auraient tôt fait de l’exclure manu militari de la police londonienne. Revenu à la vie professionnelle, il mène parallèlement une enquête sur le meurtre d’un jeune aristocrate, survivant de la bataille de Crimée, et sur lui-même. Il découvre d’abord qu’il n’était ni très sympathique ni très aimé, et qu’il avait laissé tomber sa famille, d’origine trop modeste, pour mieux réaliser ses ambitions. Il se rend compte aussi qu’il avait été mêlé de très près au meurtre sur lequel son supérieur, qui veut sa peau, le laisse investiguer… « 

Avis :

Un étranger dans le miroir est le premier tome de la série « Monk » de Anne Perry. Lorsque je commence une saga j’aime bien démarrer dès le premier tome, ensuite selon le nombre et la complexité des personnages, cela devient dur de suivre dans les tomes suivants.

Monk est un inspecteur de police à Londres à la fin du XIVème siècle. Mais voilà sur ce coup là Anne Perry n’a pas fait simple. Dès le début Monk est à l’hôpital, suite à un accident de « Cab » (taxi). Et il a perdu la mémoire ! Il ne sait même pas qui il est ! Simple non. Il ne reconnait plus personne, ne sait pas où il habite et tout à l’avenant ! A sa sortie, il va devoir reprendre une enquête, celle du meurtre de Joscelyn Grey ! Oui mais voilà quand on a pas de mémoire, hein ! Alors là la valse hésitation commence.

Aidé de son second Evans, il va essayer de reconstituer le puzzle de cette enquête, sans pour autant révéler son amnésie, au risque de perdre l’enquête et son job ! Peu à peu Monk reconstitue le fil de l’histoire. Mais, et c’est un avis personnel, l’enquête est brouillon. Ne se rappelant de rien, il va dans tous les sens, interroge plusieurs fois les mêmes personnes. Finalement on se perd avec lui ! L’enquête piétine, son boss Runcorn veut le voir se casser la figure, et Evans son second ne comprend pas ce qui se passe dans la tête de Monk.

Puis dans les dernières pages, la mémoire revient (enchantement !) et là enfin il se passe quelque chose. L’action arrive, on a presque envie que le livre ne finisse pas tant c’est palpitant. Mais ça ne dure que quelques pages. Ce recouvrement de la mémoire, l’auteur aurait dû le mettre en avant plus tôt, afin que l’action démarre plus vite. Certe il a perdu la mémoire, mais 3/4 du livre à patauger dans la boue, les interrogatoires sans fin, on se lasse vite. je ne veux pas tirer de conclusion hâtive, je lirai un autre roman de la série Monk, histoire de me faire une idée.

Le point positif de cette lecture, est l’époque Victorienne, retranscrit superbement. Une époque que je chérie particulièrement. C’est pour cette raison que je donnerai sa chance à un autre tome de la série. Mais dommage que le livre ne m’est pas surpris avant ! Ça reste une bonne lecture, l’auteur étant excellente dans la série des Thomas et Charlotte Pitt !

  Note

15,5/20

Lien vers la fiche Livraddict

Logo Livraddict

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s