Gilles Legardinier – Demain J’arrête

Quatrième de couverture

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Avis

Sur recommandation d’une amie libraire, j’ai acheté ce bouquin. D’après les avis internet cela allait être la révélation de l’année. Certains ont même avoués que ce livre leur avait redonné le moral. Alors…. Je suis partagée et embêtée à la fois car je ne saurais d’écrire ce livre. Certes j’ai passé un agréable moment avec Julie. Certes les personnages sont attachants, mais… Mais il y a du déjà vu (en livre et film confondus), il a quelque chose qui a fait que je n’ai pas accroché.

Oui Julie décide d’en savoir plus sur son voisin, Ricardo Patatras, avec un nom pareil, il a de quoi être curieuse. Alors elle élabore des plans, fait des choses insensées, et elle va quand même, presque arriver à ses fins. Julie elle est adorable, mais elle ressemble un peu à Bridget Jones, en moins alcoolique et fumeuse, mais avec la même bande de copines déjantée. Elle ressemble à Bridget Jones dans ses déboires amoureux. Elle a des airs d’Amélie Poulain, elle travaille dans son quartier, connaît tout le quartier et a grandi dans le quartier. Elle a le tempérament d’Amélie Poulain, sa façon de voir les choses. Je sais que c’est horrible de comparer un livre à un autre ou bien à un film. Lui Ricardo (Ric pour les intimes), c’est un peu Darcy de Orgueil et Préjugés. Il sait pas comment aborder la chose, se veut mystérieux, imprenable. Autant de clichés, malheureusement.

Sinon l’histoire en elle même est sympathique, même si elle traîne un peu à la fin. On passe un bon moment. On rit un peu, on a la larme à l’oeil à un certain moment. Mais voilà, il y un manque de quelque chose. Ce quelque chose qui fait qu’on est passé à côté du coup de coeur, à côté du roman de l’année. Dommage, pour une fois un auteur Français, qui écrit une petite comédie sympathique, et pas un auteur Américain avec une histoire mièvre ! On passe un agréable moment, pour ma part ce fut une belle lecture, ça se lit vit. E, deux jours c’était bouclé. Je sais que cet auteur a sorti un autre roman dans le même style (enfin je pense car la couverture est quasi identique !). Je garde un bon souvenir de Julie et Ric. 

Ma note

13/20

Logo Livraddict

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s