Chouette une ride – Agnès ABECASSIS

Quatrième de couverture :

Vous ne mentirez plus jamais sur votre âge !! Anoushka est une jeune auteure de thrillers. Enfin, « jeune », c’est ce qu’elle croyait, avant qu’une succession de micro évènements humiliants se produisent dans sa vie, lui faisant brutalement prendre conscience qu’elle a déjà trente-six ans. C’est à dire techniquement, presque quarante. Donc bientôt cinquante. Elle mène, par ailleurs, une vie totalement ordinaire, entre son métier aux aspects solitaires, ses tâches ménagères barbantes, ses deux filles qui grandissent, son (second) mari toujours ronchon, et sa chienne, une adorable petite boule de poils incontinente. Engluée dans son quotidien, Anoushka étouffe et réalise combien le temps passe vite. Ses années d’insouciance sont déjà si loin… Alors, lorsque sa cousine se marie à l’autre bout du pays, c’est avec sa meilleure amie célibataire qu’elle file célébrer l’événement. Au programme, régression totale : fringues d’ados, propos indignes d’une mère de famille, et surtout envie de respirer un peu… Mais ce mariage va lui réserver bien des surprises. Elle voulait vivre de nouvelles aventures ? Elle va en avoir…

Mon avis :

C’est clair Anouchka n’accepte pas l’approche de la quarantaine ! 36 ans ! Oh My God ! Et oui ma belle tu vieillis ! Anouchka c’est la trentenaire qui un beau matin trouve une patte d’oie au coin de son œil ! Et là catastrophe ! Cette romancière célèbre, mère de deux enfants, pense que les expressions des années 90 et les jean’s pat d’eph sont toujours de mise. Elle n’a pas grandi, elle reste une éternelle adolescente, alors quand la première ride se pointe….! Alors voilà l’heure des remises en question approche à grand pas !

L’histoire est excellente, j’ai ris aux larmes (sans blaguer, j’ai un kleenex qui peut le prouver !), le personnage est drôle, et attachant. Les situations cocasses, Agnès Abecassis a un style littéraire très agréable. On passe un généralissime moment de détente, ses copines sont aussi déjantées qu’Anouchka ! C’est peut dire ! Seul bémol les 50 dernières pages traînent un peu en longueur ! Sinon rien à dire. Je vous le conseille pour un bon moment de détente. Quand à moi ça a été un coup de cœur, je suis allée m’acheter d’autres romans de cette auteure, c’est dire !

Note : 9,5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s