Succubus Blues – Richelle Mead

Synopsis :

Georgina Kincaid est succube a Seattle. A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l’apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n’est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l’âme de l’heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l’œil, moka blanc à volonté… et la possibilité d’approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu’elle rêve – mais s’interdit – de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu’un s’est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d’aucun secours.

Mon avis :

C’est avec ce premier tome que je découvre Richelle Mead connue aussi pour « Vampire Academy ». On plonge immédiatement dans l’univers de la succube. Elle est contemporaine, travaille dans une librairie le jour, et elle est succube la nuit. Beau programme. Georgina est une femme qui attire les hommes. Elle dégage ce que les autres non pas, une aura exceptionnelle. Mais l’attirance des hommes n’est pas sans danger pour eux. par contre c’est vital pour elle.

Au travers de ce roman j’ai découvert un univers différent de celui de « Chasseuse de la nuit ». Les vampires me plaisent bien mais le monde des succubes n’est pas mal non plus. J’ai aimé le ton ironique et sarcastique qu’utilise l’auteur. Georgina tourne en dérision certaines situations qui pourtant, pour le commun des mortels, ne le serait pas. Son ton enjoué apporte un peu de piment, surtout que les deux Immortels de haut rang, ne sont franchement pas choucard ! En effet Jérôme le Démon de haut vol et Carter l’Ange, ne font pas rire le chat. Même si Carter arrive à se dérider un peu sur la fin. Enfin pour Jérôme n’est pas « John Cusack » qui veut.

Les personnages qui gravitent autour de Georgina sont atout aussi intéressants. Doug l’ami de la librairie, fan de Hard Rock mais aussi de défense de tout et de rien. Paige la directrice générale de la librairie. Seth Morgansen, auteur de romans à succès dont raffole Georgina. Et puis….Roman. Ah lui ! Enfin faudra lire le livre si vous voulez savoir !

Il y a une chose que j’ai apprécié dans ce roman c’est la rareté des scènes de sexe. Parce que dans « Chasseuse de la nuit », elles sont non seulement présentes, mais en plus….crues ! Là d’accord c’est une succube pas une sainte ni touche, mais cependant, les scènes ne sont pas omniprésentes. La ville de Seatle, qui est une de mes préférées, laisse libre à l’imagination des lieux. l’écriture de l’auteure est agréable. le style est plaisant. On s’attache rapidement aux personnages. L’ambiance des lieux, la librairie et les autres endroits sont très bien décrits et vivants. 

Il y a quand même un bémol dans ce livre. Les description. Moi qui ne suis pas fan, j’ai été servie croyez moi ! Mais l’histoire, bien qu’un peu longue à se mettre en place, fait oublier ce défaut. J’ai aimé ce premier tome, j’ai le second dans ma PAL. Je ne connais pas l’autre série de l’auteure mais je pense, dans un futur proche, la découvrir.

Note : 8/10

Publicités

Une réflexion sur “Succubus Blues – Richelle Mead

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s